Archives par étiquette : Nom polonais

Récipients du Jus de Crâne Polonais (1993-2013)

INSEAD GII 2012 – Voyageurs, voyage des idées et appétits nationaux d’innovation

L’an passé, l’INSEAD et le WIPO publiaient une étude des pays les plus innovants au niveau mondial, en collaboration avec Alcatel-Lucent, Booz&Co, une groupement professionnel indien et un institut de la Commission Européenne.

Avant de commenter cette étude de l’INSEAD, en quoi est-elle utile? En quoi l’innovation est-elle un enjeu stratégique en 2013? Pour des raisons variées selon la situation du pays:

– les grands pays industriels voudraient rester dans la danse : par exemple, la Suisse et l’Allemagne qui gardent leur l’avance, la France qui peine à rester dans le peloton de tête;

– certains pays ont pris conscience de leur fragilité lors de la crise de 2007-2010 et de leur dépendance d’un secteur unique ; ainsi le Royaume-Uni qui souhaite réduire sa dépendance envers les Services Financiers ou la Russie qui veut diversifier ses recettes en dehors du secteur des énergies et des matières premières;

– l’Inde et la Chine qui disposent respectivement d’immenses capacités en matière de services et d’industries manufacturières et voudraient rejoindre le club des pays avancés en développant une capacité de concevoir eux même leurs produits.

Ce n’est pas seulement l’enjeu d’un pays souhaitant créer les conditions d’une croissance durable : c’est une bataille dont l’issue définira l’équilibre global des économies au niveau mondial. Si la Chine par exemple, avec ses surplus commerciaux et sa population, devrait atteindre le statut de pays innovant ce sera l’indication tangible que le centre de puissance économique (et même stratégique) s’est irrémédiablement déplacé.

Que peut-on dire de l’étude de l’INSEAD? Ce Global Innovation Index 2012 report est un excellent document, certainement très utile pour guider les politiques publiques en faveur de l’innovation.

Il nous semble cependant qu’un élément essentiel n’apparait qu’en creux dans cette étude. Le fameux brain drain. L’innovation, comme les ressources financières, se déplace : les étudiants, les chercheurs, les inventeurs, les entrepreneurs bougent. Les idées voyagent avec eux et quelque fois sans eux (espionnage industriel, défaut de protection juridique, …) Cela se reflète dans l’étude, mais n’est pas analysé en tant que tel.

Sur la page 6, nous pouvons voir la structure de l’index. Les entrées (l’éducation, l’investissement, …) et les sorties (dépôts de brevets, créativité en ligne, créations de contenus, …) sont analysés séparément puis synthétisés. Mais que dire d’un pays dont l’éducation serait excellente, mais qui n’offrirait pas suffisamment de débouchés, ou des conditions d’accès au financement trop restrictives ? Bien sûr, étudiants, chercheurs, inventeurs, entrepreneurs vont bouger ailleurs et leurs idées se développeront sous d’autres contrées, favorisant la position d’un autre pays en matière d’innovation. Ce mouvement peut être renforcé par une politique active d’attractivité des talents, par les pays qui ont les moyens -avant tout- académiques et financiers de le faire.

Il aurait été intéressant de trouver dans l’étude INSEAD le classement des meilleurs brain drainers.

Pourquoi parler de cette étude dans ce carnet dédié aux logiciels d’onomastique? Simplement car nous pensons que l’onomastique peut aider à qualifier des flux porteurs d’innovation et traversant différentes frontières physiques ou virtuelles (territoires numériques).

Comme illustration, voici un graphique qui montre où est parti le jus de crâne polonais ces vingt dernières années. Il est triste de voir combien la France en a peu profité.

Récipients du Jus de Crâne Polonais (1993-2013)

Principaux récipients du « jus de crâne » polonais (1993-2013) : États-Unis, Allemagne, (Pologne), Canada, Angleterre, Israël, Suisse, Hollande … France enfin, puis d’autres pays.

Sans surprise, un autre graphique montre que la France est un bénéficie honorablement du « jus de crâne » algérien (second bénéficiaire après les US).

Alors l’onomastique appliquée, une arme innovante au service de la France pour la bataille des talents ? Ou une idée de plus qui va traverser la Manche ou l’Atlantique?

Lire en anglais

©2013 Elian Carsenat – NamSor™ NomTri™ – Tous droits réservés.