Les sociétés humaines sont fractales dans leur diversité – la preuve par l’onomastique

Comme une côte maritime ressemble à une côte, quelle que soit l’échelle, vous trouverez la même hétérogénéité – et pourtant des structures très nettes – dans une société d’un milliard, d’un million ou d’un millier de personnes. Comme un galet sur la plage, à l’échelle la plus fine, chaque individu est unique et constitue une exception à la règle du groupe.

Des phénomènes géologiques expliquent la formation d’un galet, pourquoi il se trouve là sur cette plage, avec des millions de galets voisins. Qu’ils se ressemblent, ou qu’ils diffèrent grandement en taille et en apparence, situés à un même endroit ils partagent une histoire commune: l’effet du vent, de la mer. Chacun a aussi son histoire propre : une vague plus forte qui brise en deux ou l’éphémère souillure d’un goéland. Ce galet ci vient peut-être d’une plage lointaine et improbable, apporté là par une famille de touristes (les enfants font cela, embarquer des cailloux quelque part et les déposer ailleurs). Combien de temps faudra-il pour que ce galet ressemble à tous les autres, des mêmes effets de l’air et de l’eau? Sera-t-il un jour tout à fait le semblable?

Les hommes ne sont pas des pierres: ils voyagent, s’accouplent, évoluent, s’adaptent et modifient leur environnement autant qu’ils s’adaptent à lui.

Les hommes ont des noms. Beaucoup d’individus partagent un même nom et pourtant ils sont distincts les uns des autres. Un ADN différent, une famille différente, des expériences différentes fabriquent un homme: pas seulement distinct, mais différent des autres. Et pourtant votre nom en dit beaucoup sur vous. Beaucoup de facteurs influent sur le choix d’un nom (le sexe, la géographie, l’origine ethnique, la religion, la culture, la classe sociale, l’entourage …) mais c’est en fin de compte la manifestation d’un libre arbitre : vous donnez un nom, ou plus rarement vous changez de nom.

Prenez une liste de dix noms: y voyez-vous une structure? Pas dans cette liste seule, mais avec votre mémoire, votre connaissance linguistique ou régionale, vous aurez une opinion de la constitution de cette liste. Vous vous souviendrez d’autres personnes que vous avez connues avec des noms similaires et involontairement vous ressentirez des émotions.  Cela influencera vos décisions (à tort ou à raison): aller ou ne pas aller à une rencontre, vous habiller différemment, vous informer de tel sujet, … Si vous analysez les noms d’un groupe de cent personnes -ou beaucoup plus à l’aide d’un ordinateur- alors vous verrez émerger des structures, à partir de la liste seule, sans l’aide de votre mémoire ou de vos connaissances.

Le mille-feuille onomastique est la représentation visuelle de structures de nom reconnues automatiquement sur une population à une certaine échelle. Mieux, nommons le « mille-feuille onomatique », hybride de l’automatique et de l’onomastique. Il est établi suivant un attribut connu en abscisse (comme une ville, une région, un pays), avec les couches colorées des différentes classes onomastiques comme pourcentage de la population totale en ordonnée (pour une ville, une région ou un pays donné). En illustration, voici le «mille-feuille onomatique » des athlètes olympiques depuis 1896 avec en abscisse le pays, qui est un attribut connu. Certains pays, comme le Japon ou la Mongolie, apparaissent très homogènes. A l’inverse, d’autres pays comme l’ancienne Union-Soviétique apparaissent très hétérogènes et empilent de nombreuses classes onomastiques: Russes, Ukrainiens, Kazakhs, Kirghizes, Ouzbèkes, Lituaniens, …

Athlètes Olympiques (1986-2012) Mille-feuille Onomatique

Où voit-on la fractale?

La vision fractale se trouve dans la possibilité de regarder l’une des classes onomastiques apparemment homogène, de changer d’échelle et de reconnaitre la même image: un autre «mille-feuille onomatique » de granularité plus fine. Par exemple, dans l’image ci-dessus, nous pourrions zoomer sur les russes. Le traitement onomastique d’une plus grande quantité de noms de toutes les régions de la Fédération de Russie, produira l’image suivante:

Fédération de Russie - mille-feuille onomatique

Et de même nous découvririons une image similaire si nous changions encore d’échelle pour zoomer sur la République de Touva : un autre «mille-feuille onomatique » de granularité encore plus fine. Et ainsi de suite…

Jusqu’à ce que l’on se trouve à l’échelle d’un tout petit groupe de personne. Ou d’un seul nom, le nom d’un seul individu – distinct, différent, unique. Comme un galet sur la plage.

©2013 Elian CARSENAT – NomTri™– Tous droits réservés.

[Version anglaise]


Une réflexion au sujet de « Les sociétés humaines sont fractales dans leur diversité – la preuve par l’onomastique »

  1. Ping : Human societies are fractal in their diversity – an onomastics proof | NameSorts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *